Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Dernier billet : La rétrospective 2018 d'un zoïle, version vidéo

En résumé

Voici une liste non exhaustive des articles publiés sur ce site. N'hésitez pas à défiler vers le bas pour voir les dernières publications!

Études de cas

Le réseau cyclable de Québec convient-il "autant aux adeptes du cyclisme récréatif qu'à ceux qui recourent au vélo comme moyen de transport", comme le dit la ville? Examinons cela de plus près...

mardi, décembre 18 2018

La rétrospective 2018 d'un zoïle, version vidéo

En mars dernier, je me suis offert un cadeau d'équinoxe : une GoPro Hero 6. Je sais, je suis prodigue à un point qui frôle l'irrévérence, mais je l'ai (au moins) achetée avec un objectif en tête, à savoir mieux faire connaître la réalité d'un cycliste urbain à Québec. Je vous offre ici une rétrospective de ma saison cycliste 2018, agrémentée d'une petite analyse.

Lire la suite...

jeudi, septembre 13 2018

Des feux et des cyclistes

Il y a maintenant trois ans, j'ai publié un billet intitulé Plongeon dans l'illogisme : les passages piétonniers et cyclistes. Dans ce billet, je déplorais à quel point les cyclistes faisaient face à des situations illogiques et contradictoires aux feux de circulation et démontrait, exemples à l'appui, comment ce genre d'aménagement ne pouvait que mener à des frustrations et des problèmes légaux alambiqués. La situation s'est-elle améliorée depuis? Bien sûr que non, sinon je n'en ferais pas un billet. En plus d'exposer de nouveaux croisements dangereux ou illogiques, ce billet présente deux témoignages que j'ai reçus depuis et qui constituent, à mon avis, une illustration éclatante des conséquences possibles de tels aménagements.

Lire la suite...

jeudi, août 16 2018

Le danger latent pour les cyclistes des zones de travaux non aménagées

J'ai déjà présenté, avec une lassitude contenue mais néanmoins croissante, de nombreux exemples de zones de travaux comportant des aménagements mauvais et dangereux pour les cyclistes (ce billet et celui-là rassemblent la plupart des exemples). Dans certains cas, percevoir la source de danger est trivial : quand un autobus frôle un panneau placé dans la piste cyclable, ne laissant que quelques millimètres à un cycliste éventuel, déduire un problème de sécurité est assez évident. Toutefois, dans d'autres cas, d'aucuns pourraient arguer que ce n'est en fait pas si dangereux que ça et, qu'au final, c'est aussi au cycliste de faire sa part pour assurer sa sécurité. Dans ce billet, je démontre par l'exemple comment une zone de travaux en apparence totalement bénigne peut constituer un danger important pour un cycliste respectant par ailleurs toutes les règles.

Lire la suite...

samedi, juillet 28 2018

Le fiasco de la 3e avenue

À la mi-mars, je vous parlais de ce faux scandale qu'était la prolongation de la piste cyclable de la 3e avenue, à Limoilou. Entre les commerçants qui parlaient déjà de faillite, l'opposition à l'Hôtel de ville qui en faisait ses choux gras et certains médias qui, sans trop approfondir, se voyaient déjà les défenseurs des commerçants et de leurs orphelins, il n'y avait pas grand chose de positif dans ce débat. Naïvement, je pensais que ça se calmerait et que les gens passeraient à autre chose... Comme j'avais tort.

Lire la suite...

mercredi, juillet 25 2018

Pourquoi je ne circule pas toujours sur les pistes cyclables, raison #2

C'est bien connu, les cyclistes ont pour unique but de faire rager les automobilistes. C'est notre mantra, nous n'y pouvons rien. Je dois toutefois avouer que ce n'est pas facile tous les jours : chaque heure qui passe, des milliers de cyclistes se dévouent à exaspérer sans répit les automobilistes de la province. Heureusement, lorsqu'arrive un moment où nous sommes en panne d'inspiration, les classiques subsistent. Parmi ceux-ci, l'immortel "rouler dans la rue alors qu'il y a une piste cyclable" reste un incontournable. Se pourrait-il toutefois que les cyclistes aient des raisons d'ignorer ainsi certaines pistes cyclables? Tentative de réponse dans la suite de ce billet...

Lire la suite...

mercredi, juin 6 2018

L'inefficience touche aussi les autos

J'ai à de nombreuses reprises discuté de ces aménagements que je qualifierais de déraisonnablement sécuritaires, qui, tels des oripeaux de la prudence, ne servent qu'à donner l'apparence d'une attention portée à la sécurité des cyclistes. Que ce soient des arrêts obligatoires inutiles, des feux de circulation sans objet, des détours superflus ou des chicanes ne correspondant pas aux normes du MTQ, pour ne citer que ceux là, tous ces aménagements ont en commun de ne rien apporter en termes de sécurité sur le moment tout en rendant les trajets cyclables inefficaces et en décourageant en général les cyclistes à respecter la signalisation. Leur effet à long terme est donc négatif. Dans ce court billet, je vais cependant me pencher sur une autre répercussion de ces aménagements, cette fois sur les automobilistes. Car oui, il n'y a pas qu'aux cyclistes à qui de tels aménagements font perdre du temps...

Lire la suite...

vendredi, mai 25 2018

Petite leçon d'anatomie, ou comment s'assurer de faire fuir les cyclistes

Colonne vertébrale : que ces mots vous évoquent-ils? Lorsqu'on dit d'un élément qu'il est la colonne vertébrale d'une structure, considérez vous le dit élément comme important, ou vaguement superflu? Personnellement, j'étais, ignare que je suis, convaincu qu'une colonne vertébrale était à tout le moins relativement essentielle. Ça, c'était avant que la Ville de Québec ne me fasse changer d'idée...

Lire la suite...

mercredi, mai 2 2018

Les 12 travaux des cyclistes, édition 2017

Il y a maintenant près de deux ans, j'ai publié un billet intitulé "Cyclistes et zones de travaux", dans lequel je démontrais à quel point les cyclistes sont laissés pour compte lors de la planification et de l'exécution des travaux publics. Je concluais en soulignant mon agacement quant à l'inaptitude manifeste de la ville et de ses exécutants à tenir compte de la simple présence d'un itinéraire cyclable. Depuis lors, les choses se sont-elles améliorées? Au risque de gâcher la surprise, non. Petit florilège des saisons 2016-2017.

Lire la suite...

mardi, avril 3 2018

De la prodigalité des automobilistes : comparaison des coûts réels associés à l'automobile et au vélo en un tableau

Il y a un an de cela, j'ai publié un article intitulé Le sophisme de l'immatriculation et de la juste part. Même si je le considère toujours des plus intéressants, je me dois d'admettre qu'il est un peu indigeste pour qui ne veut que survoler le sujet. Aussi, en voyant que Vélo Québec venait de publier son État du vélo au Québec en 2015, je me suis dit que je me devais d'être à la fois plus clair et plus direct. C'est ce que je fais dans ce billet. Vous y trouverez un tableau récapitulatif global, portant sur la situation au Québec, en 2016, qui répond définitivement à la sempiternelle question : qui, des automobilistes ou des cyclistes, coûte le plus cher?

Lire la suite...

vendredi, mars 16 2018

Les cyclistes, pourvoyeurs de misère

À chaque fois que la ville de Québec annonce une nouvelle bande cyclable, on voit fleurir les mêmes reportages, reprenant les mêmes témoignages éculés, soulevant les mêmes inquiètudes surannées et morigénant ces trublions de cyclistes qui n'ont décidément aucune valeur sociale. Voyez-vous, c'est que les rues n'ont pas une largeur infinie, si bien que, bien souvent, mettre en place une bande cyclable impose de retirer autre chose. Dans certains cas, il s'agit de transformer une rue en sens unique pour les automobiles. Dans d'autres, on parle plutôt de retirer des espaces de stationnement. Chose certaine, dans tous les cas, on se retrouve avec des prédicateurs qui nous pronostiquent une apocalypse économique à cause de ces changements. Mais, au fond, pourquoi ne pas les faire passer ailleurs, ces pistes cyclables? Analyse d'un cas récent, avec la prolongation de la piste cyclable de la 3e avenue, dans Limoilou.

Lire la suite...

jeudi, novembre 2 2017

La valse des fermetures des pistes cyclables

Chaque année, le 31 octobre revient, apportant avec lui la promesse d'innombrables sucreries pour les enfants, mais marquant aussi une date fatidique pour les cyclistes : c'est en effet la dernière journée d'ouverture officielle des pistes cyclables de la ville de Québec. Le 31 octobre, le message officiel de la ville passe donc de il est important que vous empruntiez les voies dédiées lors de vos déplacements à vélo à une version un tantinet altérée pouvant se résumer par Hic sunt dracones. Petit aperçu de cette soudaine métamorphose et de ses incrongruités.

Lire la suite...

mardi, août 15 2017

La relativité des limites de vitesse

À chaque été, c'est inévitable : quelqu'un doit venir s'égosiller dans les médias sur l'impossibilité d'une cohabitation paisible entre cyclistes et automobilistes. Que ce soient de simples contribuables-qui-payent-leurs-impôts-et-respectent-la-loi ou des experts autoproclamés, il se trouve toujours quelqu'un pour arguer, à grand renfort de discours logomachiques, que les demandes des cyclistes et les besoins des automobilistes sont irréconciliables et que, par conséquent, la pratique du cyclisme ne peut être tolérée sur les routes (curieusement, dans ces moments là, personne ne propose de retirer les automobilistes du réseau routier). Dans ce billet, je propose une réfutation d'un énième de ces argumentaires; je l'ai cependant aussi choisi parce qu'il m'offre un contexte pour discourir d'un sujet extrêmement mal compris au Québec : la relativité des limites de vitesse.

Lire la suite...

jeudi, juillet 6 2017

La guerre à l'automobile

Mes amis, l'heure est grave. En effet, une guerre sournoise et abjecte se déroule sous nos yeux. Je ne parle pas des conflits au Moyen-Orient ni des guerres civiles qui ensanglantent l'Afrique, de la tension autour de la Corée du Nord ou de l'Afghanistan. Après tout, tout ça n'est au final pas très important, ce n'est pas comme si ces conflits qui font des millions de morts empêchaient les gens de se rendre au travail (pour y gagner de l'argent) puis au centre d'achats (pour y dépenser leur argent). Non, je parle de quelque chose de bien pire, qui s'attaque aux fondements mêmes sur lesquels notre société est bâtie, au socle de ce qui nous distingue de tous ces barbares qui vivent dans des pays au nom imprononçable : l'automobile. Car oui, c'est la guerre contre les automobilistes. Mais heureusement pour la populace (enfin, pas tout le monde, seulement les contribuables et payeurs de taxes qui utilisent l'automobile, les autres on s'en fiche), un héros veille.

Lire la suite...

lundi, avril 17 2017

Éloge d'un anti-zoïle

En ce mois d'avril où les automobilistes semblent, comme à chaque printemps, redécouvrir avec stupeur l'existence des cyclistes, j'ai ressorti mon vélo. En cette arrivée de la belle saison où d'aucuns prônent l'utilisation de moyens pour le moins énergiques afin de réduire la présence de ces parasites urbains, j'ai, comme à chaque année, retrouvé avec plaisir cette sensation de liberté et de plénitude qu'accompagne le vélo. En ce printemps où certains énergumènes à la langue trop bien pendue feraient mieux d'interrompre leurs chroniques radiophoniques pour aller se renseigner sur diverses observations aussi fascinantes que révélatrices quant à la vacuité d'un "troisième lien" tels que les paradoxes de Braess et de Downs-Thomson, la constante de Marchetti et la position de Lewis-Mogridge, je me sens, comme l'année dernière, optimiste. Pourtant, ce printemps-ci est différent. Je suis un peu moins béat que d'habitude, un peu moins confiant dans l'avenir. Pourquoi donc? Le Vélurbaniste a décidé de cesser ses activités.

Lire la suite...

mercredi, septembre 21 2016

Liberté d'expression vs liberté d'action : le problème des radios et médias "d'opinions"

La liberté d'expression. S'il y a un concept à la fois simple et éminement complexe, c'est bien celui là. Comment concillier le maintien d'un certain ordre social avec une liberté absolue quant à l'expression de ses pensées? Le problème se pose en particulier avec les cyclistes sur qui, tel le baudet de la fable, on crie haro sans trop oser approfondir. Beaucoup de médias d'opinions ont ainsi fait de la critique des cyclistes une spécialité, au grand bonheur d'une frange de leur lectorat ou auditoire. Que faire avec ces inconséquentes diatribes, donc? Les interdire? Les ignorer? Ni l'un ni l'autre : le problème vient d'une confusion entre deux concepts voisins, mais très différents. Ce billet expose la différence entre libertés d'expression et d'action, distinction qui semble peu claire pour certains.

Lire la suite...

mercredi, août 10 2016

Les grands empereurs de l'auto

Je pense que je vais ouvrir un Bingo. Ce ne sera pas un Bingo comme les autres : pas question de tirer des boules ou des jetons numérotés, non. Le jeu sera plutôt de lire ou d'écouter différents articles et entrevues -- mieux encore, des opinions -- publiés dans les médias et concernant les cyclistes et de remplir sa carte de Bingo avec les différents sophismes qui parsèment ceux-ci. Je propose donc un exemple de ce que pourrait être cette carte de Bingo, avec, à l'appui, l'analyse d'un texte "d'opinion" récent écrit par Lise Ravary dans la section Opinions du JdM, intitulé Les petits empereurs du vélo.

Lire la suite...

dimanche, juin 26 2016

Des leçons de San Francisco

Pour des raisons professionnelles, je passe cette saison estivale dans la Bay Area, soit la région englobant San Francisco et les villes voisines (San Jose, Oakland, Sunnyvale, etc.). C'est d'ailleurs la raison pour laquelle le blog fonctionne un peu au ralenti (même si j'ai d'autres articles en préparation depuis un certain temps). Ceci étant, je ne me désintéresse pas pour autant du cyclisme, loin de là : mon moyen de transport principal est ici aussi le vélo (on ne se refait pas). À force de déplacements, j'ai pu prendre connaissance et utiliser certains aménagements cyclables qu'on ne voit pas (ou très peu) à Québec et qui facilitent grandement la vie des cyclistes. Cet article constitue donc un petit résumé de ces trouvailles, desquelles la ville de Québec gagnerait à s'inspirer.

Lire la suite...

dimanche, mai 8 2016

Le pont Lavigueur et son feu rouge inutilisé

Cet été, j'inaugure de nouveaux types de billets. Parmi ceux-ci, la série des petits riens : on reproche souvent aux cyclistes de réclamer des sommes astronomiques pour leurs infrastructures (ce qui est faux), ou de ne vouloir que le malheur des pauvres automobilistes en leur retirant petit à petit toute liberté de mouvement pour aménager leurs fichues pistes cyclables (ce qui est faux également). Au delà de ces arguments qui ne tiennent pas vraiment la route (ni la piste cyclable, d'ailleurs), une question pertinente subsiste : quelles sont les modifications que l'on pourrait faire pour améliorer la vie des cyclistes tout en ne coûtant qu'une somme minimale et en n'affectant pas ou très peu les automobilistes? Ce billet inaugure donc la série des petits riens, avec le cas du pont Lavigueur, sur la rivière Saint-Charles, et de son système de feux de circulation parfaitement ridicule.

Lire la suite...

dimanche, avril 24 2016

Optimiste printanier

Il s'est fait attendre cette année, mais depuis quelques semaines, il est enfin là. Le printemps, dont l'arrivée inexorable ravive le goût du vélo -- chez ceux qui, comme moi, n'ont pas encore le courage de le faire toute l'année. Le printemps, et ses premières balades dans la garnotte, à éviter les bancs de neige et autres réminescences de l'hiver, à zizaguer pour contourner les déjections canines fort intelligement laissées sur place pendant la saison froide (en passant, non, ça ne fond pas ces choses là...), mais surtout à redécouvrir le plaisir de faire du vélo au grand air. Personnellement, ces premières balades me laissent toujours dans un état quelque peu euphorique. Il n'est donc pas très difficile, dans ces conditions, d'être optimiste. Pour ce premier billet de la saison 2016, voici donc un message un peu moins caustique et accusatif qu'à l'ordinaire, puisque oui, je suis pour une fois optimiste face à l'avenir du cyclisme.

Lire la suite...

dimanche, octobre 18 2015

Pourquoi je ne circule pas toujours sur les pistes cyclables, raison #1

Bien que l'article obligeant les cyclistes à emprunter une piste cyclable en lieu et place de la route ait été abrogé il y a de cela presque cinq ans, plusieurs croient encore que les cyclistes doivent circuler dans les pistes et bandes cyclables lorsque ces dernières existent. Au delà de la question légale (qui est limpide : c'est permis), certains peuvent se questionner sur les motivations derrière ce comportement, d'aucuns évoquant même l'hypothèse de "l'emmerdement volontaire", fumeuse théorie complotiste selon laquelle le but premier et unique des cyclistes serait de gêner les automobilistes le plus possible. Dans ce billet aux visées pédagogiques, j'expose donc un premier élément de réponse, et ce, en une seule phrase.

Lire la suite...

- page 1 de 3